Paresse digestive avec pensées épicées

Des pensées s’opposent à l’arrivée de mon sommeil.
Mes paupières tombent et retombent comme le volet d’une fenêtre.
Je temporise.
Un verre d’eau pour apaiser le feu des idées, des projets,
des rêves à réaliser, des rêves irréalisables.
Des ombres s’agitent, des fantômes me frôlent et me murmurent
commentaires,
suggestions,
comme des proverbes,
comme des sentences,
comme des maximes.
Un orage dans la nuit.

Publié par

admin

Nijinskoff veut faire un dernier spectacle avant de disparaître. Nijinskoff nous parle de la danse oxymorique de sa vie et de son désir... Un blog pour outil. Nijinskoff AKA Frédéric werlé